Mes conseils

Aidant : toutes les clés pour soutenir sereinement un proche

19.10.2021

AIDE & SOUTIEN

Aidant : toutes les clés pour soutenir sereinement un proche

Comme 11 millions de personnes aujourd’hui en France, vous êtes vous aussi aidant d’un parent, enfant, conjoint… en situation de handicap, de dépendance ou de maladie de longue durée ? Aider un proche dans l’accomplissement des actes de la vie quotidienne n’est pas une mince affaire et peut être source de nombreux chamboulements.

Afin d’éviter que s’installent l’incompréhension et la tension, vous pourriez être davantage attentif à bien communiquer, à créer un climat bienveillant et à installer une confiance sans faille pour que chacun de vous se sente bien, valorisé, reconnu et soutenu.

Respect, confiance et patience, vos priorités

Le respect mutuel est sans aucun doute le point le plus important. Même s’il paraît que la patience est la clé du bien-être… Se placer sur le même plan d’égalité est essentiel pour que s’installent confiance et respect mutuels. Vous pourriez vous sentir davantage apaisé et plus confortable au quotidien.

Voici quelques clés pour mieux vous guider :

  • Faire preuve d’empathie et s’intéresser à sa vie
  • Lui laisser du temps rien que pour lui en le laissant lire un livre, regarder la télévision, exercer sa passion…
  • Être patient en se mettant à son rythme sans le brusquer pour ne pas le dérouter.

En étant bienveillant et focus sur ses envies, vous pourrez construire une relation de confiance avec lui

Communication, écoute et organisation, vos maîtres mots

Communiquer, être à l’écoute de l’autre et savoir écouter, ce n’est pas tous les jours facile. Pourtant, cela pourrait vous aider à mieux détecter les besoins et les doutes de l’autre. Il existe tant de petites choses qui peuvent faire une grande différence :

  • Laisser l’autre trouver ses mots
  • Lui donner le temps de finir ses phrases
  • Ne pas hésiter à répéter
  • S’exprimer lentement
  • Aller toujours à l’essentiel

En tant qu’aidant, vous pourriez vous entourer de relais, par exemple entre frères et sœurs, ou encore faire appel à une solution de répit. Et pour cela, rien de mieux que d’organiser les choses en amont entre vous et votre proche aidé avec des règles et des conseils organisationnels simples pour ne pas perdre pied.

Visuel Mains

Partage, encouragement et transmission, vos atouts

En tant qu’aidant, vous serez sûrement témoin de moments difficiles pour la personne en situation de dépendance, avec des doutes, des remises en question et des baisses de moral… Et si vous valorisiez ses efforts et l’encouragiez au quotidien ? Cela pourrait lui redonner confiance en elle et la motiver à toujours se surpasser pour vivre ses journées sereinement et ne pas s’isoler et rompre le dialogue.

Vous pourriez aussi renforcer votre complicité en partageant une passion commune ou en vous initiant à une nouvelle activité ensemble. N’hésitez pas également à échanger sur des sujets d’actualité, de culture,… ou à jouer ensemble à des mots-croisés, scrabble,… pour partager des moments joyeux.